Market Monitor - Chimie - Suède 2016

Market Monitor

  • Suède
  • Chimique/Pharmaceutique

31 juil. 2016

L'industrie continue de croître en 2016, mais le ralentissement dans des marchés clés comme la Chine et le Brésil risque d'avoir un impact négatif sur certains sous-secteurs.

  • Délais de paiement entre 30 et 60 jours en moyenne

  • Poursuite du rebond de la production prévu en 2016

  • Renforcement de la concurrence venue d’Asie et du Moyen-Orient

L’industrie chimique suédoise est un secteur commercial solide et en pleine expansion, qui représente près de 34.000 emplois à plein temps pour environ 1000 sociétés en 2015. Les dix sociétés et groupes principaux représentent plus de 50% des employés. Les produits chimiques représentaient 16% des exportations totales suédoises en 2015 (près de 12 milliards EUR), et en tant que l’une des industries de base, constituent une fondation importante pour d’autres secteurs ainsi que pour le développement industriel.

Bien que la demande de l’étranger soit le moteur principal de la production chimique suédoise depuis quelques années, les entreprises du secteur sont désormais de plus en plus confrontées à de nouveaux concurrents du Moyen-Orient et de l’Asie.

Cette année encore, les résultats devraient se révéler satisfaisants pour le secteur, avec un taux de croissance de la valeur ajoutée de 0,4% en 2016 et 1,9% en 2017. En 2016, la faiblesse des cours du pétrole devrait continuer de profiter aux entreprises du secteur suédois de la chimie, dont beaucoup dépendent de matières premières dérivées du pétrole, en particulier dans les sous-secteurs des plastiques et du caoutchouc. La vigueur de la demande en provenance d’Europe et des États-Unis devrait compenser en partie le recul sur d’autres marchés. Toutefois, le ralentissement dans des économies émergentes comme la Chine et le Brésil risque de réduire la croissance dans les principaux secteurs clients de l’industrie chimique comme l’agriculture et les soins personnels et d’avoir un impact sur certains grands acteurs du secteur.

Par rapport à d’autres secteurs d’activité suédois, les fonds propres, la solvabilité et le niveau de liquidités des sociétés de l’industrie chimique restent supérieurs à la moyenne. Les marges bénéficiaires sont satisfaisantes et devraient rester stables au cours des prochains mois, et les banques sont généralement disposées à accorder des prêts au secteur. Les délais de paiement vont de 30 à 60 jours en moyenne, et les pratiques de paiement du secteur sont généralement satisfaisantes, avec un bas niveau de retards de paiement. Le nombre de faillites est faible, et aucune augmentation n’est prévue en 2016.

Étant donné le bon état de santé général des acheteurs de produits chimiques suédois et le faible taux de faillite, notre politique de couverture reste souple pour le moment.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucune information ne peut être considérée comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans ces pages, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.