Est-ce que le moteur économique turc surchauffe?

10/07/2018 La faiblesse de la livre turque augmente les risques commerciaux. La Turquie est sous les feux de la rampe depuis quelque temps déjà en raison de la situation politique turbulente.

Le produit intérieur brut s'est redressé à un rythme impressionnant, grâce aux réductions d'impôts, aux incitations à l'embauche et aux mesures de soutien au crédit. Revers de la médaille, cette reprise pourrait également conduire à une surchauffe de l'économie turque, avec pour conséquence tous les risques commerciaux.

 

 

Whirling dervish

 

 

Le beau temps ne dure jamais longtemps

En effet, malgré les mesures mentionnées ci-dessus, la reprise économique semble être de courte durée. Avant même que le président Erdogan ne soit réélu, tout semblait indiquer que l'inflation était de nouveau à la hausse, tandis que la croissance du PIB ralentissait. Si les autorités turques ne modifient pas leur politique économique, le pays pourrait être sérieusement affecté, avec ce scénario comme conséquence possible : 

  • Bien que la Turquie soit connue comme un acteur résilient, elle dispose de peu de réserves et importe une grande quantité de pétrole. La hausse des prix du pétrole accroît donc la pression sur le taux de change et conduit à une dévaluation de la livre. 
  • La livre plus faible, en revanche, entraînera une hausse des prix à l'importation, ce qui amènera la Turquie à rechercher des importateurs moins chers. C'est une mauvaise nouvelle pour l'Union européenne, qui fournit aujourd'hui environ 37 % des importations turques, la demande étant susceptible de diminuer. 
  • En outre, la Turquie a déjà un niveau élevé de dette extérieure et le risque d'insolvabilité ne fait qu'augmenter, bien qu'il varie d'un secteur à l'autre. En outre, les banques turques affichent toujours une image relativement saine, tant et si bien que les secteurs orientés vers l'exportation sont partiellement protégés. 

Impact sur les différents secteurs

Il est frappant de constater que le nombre de faillites est particulièrement élevé dans les secteurs de l'énergie et de la production. Mais même dans ces industries, il se trouve encore beaucoup d'entreprises fortes. Bien que les partenaires commerciaux européens puissent généralement supposer une demande d'importation réduite et des risques de paiement plus élevés, il serait judicieux qu'ils évaluent chaque entreprise individuellement.
Lisez le rapport complet ici pour avoir une image plus détaillée du climat économique turc actuel.
 

Contenu associé

Assurance-crédit

Nos solutions d'assurance-crédit répondent aux besoins spécifiques de chaque entreprise, de tous secteurs et de toutes tailles.

Questions et réponses sur l'assurance-crédit

Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur l'assurance-crédit.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucune information ne peut être considérée comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans ces pages, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.