Atradius lance l'innovation B2C Protect

L'actualité d'Atradius

15 % des particuliers paient les factures relatives à leurs travaux de rénovation trop tard ou pas du tout

Atradius lance l’assurance-crédit contre le défaut de paiement des particuliers dans le secteur du bâtiment

Namur, le 15 juillet 2016 – Le secteur du bâtiment est accablé par le nombre de défauts de paiement : 15 % des particuliers ne paient pas la facture de leurs travaux de transformation dans le délai convenu. Au final, la moitié d’entre eux ne paient tout simplement pas leurs nouveaux panneaux solaires, leur nouvelle cuisine ou leur nouveau toit. Afin de s’attaquer à cette problématique, Atradius lance une nouvelle assurance-crédit (B2C Protect) grâce à laquelle les entreprises du bâtiment peuvent s’assurer contre le défaut de paiement de leurs clients particuliers. Ce produit constitue une première dans le secteur puisque jusqu’à présent l’assurance-crédit n’était possible que dans le segment B2B.

Les chiffres d’Atradius le montrent: les temps sont durs pour le secteur belge du bâtiment. Au cours de l’année écoulée, le secteur a déploré pas moins de 1.868 faillites, ce qui signifie que le secteur du bâtiment est à l’origine de près d’un cinquième du nombre total de faillites en Belgique. Une cause importante de ces faillites : le nombre de défauts de paiement – le bâtiment reste un des secteurs où on enregistre le plus de paiements en retard en Belgique. Et on remarque que les mauvais payeurs ne se limitent pas seulement aux entreprises, les particuliers tardent aussi de plus en plus souvent à régler leurs factures.

15 % des particuliers paient trop tard, ou pas du tout

15 % des particuliers ne paient pas leurs factures dans le délai habituel de 30 jours. La moitié d’entre eux ne paient pas du tout le montant dû, ou seulement partiellement. « Même si on fait beaucoup moins attention à ce problème auprès des particuliers, il est tout aussi important que le problème de paiement des entreprises. De plus, les entreprises du bâtiment ont beaucoup plus de mal à estimer le risque de non-paiement de leurs clients particuliers que de leurs clients B2B », explique Christophe Cherry, directeur général d’Atradius Belgique.

Jusqu’à présent, il était impossible pour les entreprises de s’assurer contre le défaut de paiement des particuliers. Ce problème, Atradius a décidé d’y mettre un terme avec la nouvelle assurance-crédit B2C Protect. Cette assurance est une première dans le secteur. « Nous constatons que les (petites) entreprises du bâtiment sont de plus en plus nombreuses à s’engager sur le marché des particuliers parce qu’elles peuvent y dégager de meilleures marges », indique Christophe Cherry. « Et comme les consommateurs paient souvent sur facture, ce qui signifie que le délai de paiement est long, les retards de paiement et les contestations de factures créent donc rapidement des problèmes de liquidités. »

De 1.000 à 50.000 euros

Avec B2C Protect, les entreprises peuvent s’assurer contre le défaut de paiement des particuliers à partir de 1.000 euros et jusqu’à un montant total de 50.000 euros (hors TVA), avec une validité pouvant atteindre dix-huit mois. La procédure de recouvrement débute lorsqu’une facture demeure impayée 30 jours après l’expiration du délai. Quarante-cinq jours plus tard, Atradius verse jusqu’à 90 % du montant non payé.

 

A propos d'Atradius

Atradius propose des solutions d'assurance-crédit, de recouvrement et de caution dans le monde entier, grâce à une présence dans 50 pays. Atradius dispose d’informations sur la solvabilité de 200 millions d'entreprises dans le monde. Ses solutions de credit management protègent les entreprises à travers le monde contre les risques de défaillance. Atradius fait partie du Groupe Catalana Occidente (GCO.MC), l'un des plus importants assureurs d'Espagne et du monde en matière d'assurance-crédit.

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucune information ne peut être considérée comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans ces pages, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.