Rapport Pays - Slovaquie 2016

Rapport pays

  • Slovaquie
  • Agriculture,
  • Automobile/Transports,

18 sept. 2016

La croissance devrait rester supérieure à 3 % en 2016 mais l'économie reste vulnerable à l'évolution des exportations vers la zone Euro et est fortement dépendante du secteur automobile.

 

 

 

2016_CR_Slovakia_key_figures
2016_CR_Slovakia_industries_performance_outlook

 

 

 

Situation politique

Chef d'Etat : Président Andrej Kiska (depuis Juin 2014)

Chef du gouvernement : Premier Ministre Robert Fico (depuis Avril 2012)

Population : 5.4 millions


Le parti au pouvoir a perdu sa majorité absolue lors des élections de mars 2016

Lors des élections générales de mars 2016, qui ont en grande partie porté sur la crise européenne des migrants, le parti social-démocrate au pouvoir, Smer-SD, a perdu plus de 15 % des sièges au Parlement et sa majorité absolue, essentiellement au profit des partis nationalistes et de droite. Malgré ce camouflet, le Smer-SD reste le principal parti au Parlement et a formé un gouvernement de coalition avec le parti nationaliste SNS, les conservateurs libéraux de Most-Híd et le parti de centre droit Siet´(réseau).


Situation économique

La croissance devrait rester supérieure à 3 % en 2016 et en 2017

2016_CR_Slovakia_Real_GDP_growth

L‘économie slovaque a progressé de 3,6 % en 2015, grâce aux dépenses des consommateurs, aux investissements des entreprises et aux dépenses publiques. La croissance devrait rester supérieure à 3 % en 2016 et en 2017 (3,2 % et 3,3 % respectivement), en raison de la bonne tenue de la demande nationale et des exportations vers la zone euro.

La consommation privée devrait continuer à être l‘un des principaux moteurs de la croissance économique. Le marché du travail montre des signes de forte amélioration, avec un taux de chômage qui devrait passer de 14,2 % en 2013 à 10,1 % en 2016 et 8,8 % en 2017, essentiellement en raison de l‘amélioration des conditions économiques domestiques.

2016_CR_Slovakia_Real_private_consumption

Les finances publiques sont stables, avec un déficit budgétaire sous la barre des 3 % du PIB depuis 2013. Le déficit budgétaire devrait diminuer pour atteindre 1,9 % en 2016 et 1,5 % en 2017. Les rendements des emprunts publics à long terme ont enregistré une baisse rapide au cours des quatre dernières années, ce qui réduit la charge du service de la dette pour le gouvernement.

La position économique extérieure de la Slovaquie est solide. Les exportations et les importations sont bien équilibrées et progressent. Le déficit du compte courant devrait légèrement augmenter en 2016, mais un excédent est attendu en 2017. En parallèle, le niveau de dette étrangère de la Slovaquie est faible.

Forte dépendance par rapport aux exportations (automobiles)

2016_CR_Slovakia_Real_fixed_investment

Étant donné que l‘économie slovaque dépend en grande partie des exportations industrielles (notamment du secteur de l‘automobile) vers la zone euro et l‘Allemagne en particulier, elle reste très vulnérable aux ralentissements de l‘activité dans la zone euro et/ou aux évolutions défavorables dans le secteur automobile (comme le scandale des émissions truquées chez Volkswagen).

 

 

Avertissement

Les informations figurant sur ce site sont uniquement fournies à titre indicatif et ne doivent pas être utilisées à d’autres fins que celles mentionnées. Nous vous remercions de bien vouloir vous reporter aux réglementations et accords en vigueur. Aucune information ne peut être considérée comme créant un droit, une obligation ou engageant la responsabilité d’Atradius y compris pour juger de la moralité d’un ou de plusieurs acheteurs. Si Atradius juge de la moralité d’un acheteur, elle le fait pour le compte de son arbitrage et en aucun cas au bénéfice de ses assurés ou toute autre personne. En aucun cas, Atradius, ses partenaires ou sociétés apparentées, agents ou employés, ne pourront être tenus responsables envers les lecteurs ou toute autre personne pour toute décision ou mesure prise sur la foi des informations contenues dans ces pages, ou pour tous dommages indirects, particuliers ou similaires, même si ces personnes ont été avisées de l’éventualité de tels préjudices.